Quelle méthode choisir?

Ces disciplines sont complémentaires et visent le même but : l’épanouissement de la personne, tant physiquement que psychologiquement. Les moyens déployés vont être différents.

La sophrologie demande une participation active de la personne et un entraînement régulier (comme la pratique d'un sport ou d'un loisir) alors que le shiatsu et le Reiki permettent un grand lâcher-prise agréable du receveur, qui n’a aucun effort à fournir pour arriver à un mieux-être immédiat.

L'harmonisation par le chant (psychophonie®, méthode de Marie-Louise Aucher®) peut être intégrée à une séance de sophrologie pour travailler le corps comme un instrument de musique, tout comme la Cohérence cardiaque ("respiration guidée à fréquence fixe" et "biofeedback") qui permet une meilleure gestion des émotions et du stress.

La sophrologie

Avec la sophrologie, la personne entame une démarche de développement personnel selon un objectif clarifié lors de la première séance (exemples : gestion du stress, confiance en soi, phobie, préparation aux examens, etc.) qu'elle va intégrer progressivement et régulièrement dans son quotidien (de façon analogue à un entraînement sportif).

Au cours des séances, elle va faire des prises de conscience de son corps statique (enracinement) ou en mouvement (relaxation dynamique), via des exercices corporels associant la respiration (respiration contrôlée) avec des gestes simples accompagnés de temps d’intégration (respiration libre) alliant une discipline mentale (observation et ralentissement du flot de pensées) visant le calme intérieur en toutes circonstances (gestion des émotions) s’apparentant à des exercices de méditation guidée, inspirés du yoga et des traditions tibétaines et zen.

Chaque séance individuelle (ou en groupe lors de stages) est différente et suit une progression pédagogique dans le temps, facilitée par l’enregistrement de la séance sur un support audio réutilisable (dictaphone et clé USB) pour refaire les exercices et progresser chez soi entre chaque séance. Le but de la sophrologie est de l’intégrer au quotidien comme un nouvel art de vivre…

Le shiatsu

Le shiatsu, méthode manuelle énergétique japonaise issue de la Médecine Traditionnelle Chinoise, est plutôt un temps pour soi de relaxation et de récupération d’énergie grâce à une prise en charge globale de la personne par la praticienne professionnelle qui, grâce à ses mains et un toucher approprié au travers de vêtements souples (si possible en fibres naturelles), va harmoniser les méridiens du corps, canaux invisibles où circule l’énergie ou Ki (Qi en Chinois), en relation avec les fonctions vitales et les organes du corps ainsi qu’avec les émotions psychologiques. Dans une séance de shiatsu, le Receveur n'a pas  d'effort à fournir pour ressentir un mieux-être immédiat, grâce à la libération d’endorphines provoquée par le toucher.

Pour obtenir un résultat durable dans le temps au-delà du mieux-être ressenti dans la foulée de la séance, il faudra recevoir plusieurs séances dont le nombre et le rythme entre chaque séance variera selon l’objectif recherché (avoir un meilleur sommeil, se détendre plus facilement, mieux vivre sa grossesse et sa maternité, arrêter le tabac, etc.).

Considéré au Japon comme une médecine prophylactique, le shiatsu est conseillé en séances régulières, particulièrement aux changements de saison pour favoriser l’adaptation de l’organisme aux nouvelles conditions extérieures, afin de préserver la santé, et d’éviter toutes sortes de désagréments (maux de tête, de dos, etc.) s’installant au fil des émotions et événements de la vie souvent mal gérés. Ces séances pourront éventuellement être complétées par des exercices d’auto-shiatsu (Do In, étirement des méridiens) à pratiquer chez soi, ou du Qi Gong.

Le Reiki

Le Reiki pourrait sembler très similaire au Shiatsu puisqu'il est encore question d'énergie KI, sauf que cette énergie Rei-KI est plus subtile et plus vaste que celle circulant dans le corps humain. Son fondateur, Mikao Usui était d'ailleurs contemporain des débuts du Shiatsu au Japon, et connaissait sûrement celui-ci ainsi que la circulation du KI dans les méridiens, ce que laisse à penser "Le Manuel Original de Reiki du Dr Mikao Usui" (disponible sur www.reikiforum.com). Les photos publiées dans ce livre montre qu'Usui posait ses mains sur le tracé des méridiens.

Cependant, une séance de Reiki est très différente d'une séance de Shiatsu. Elle se pratique généralement sur une table de massage (même si ça m'arrive de le faire sur un futon; à l'origine, je suppose qu'Usui devait utiliser le futon qui est un matelas traditionnel japonais). Le praticien commence par un "scanning" du corps énergétique (au-dessus du corps physique), puis continue la séance en posant ses mains en coquille sur différents lieux du corps, en toucher léger et prolongé (le temps est variable selon le "besoin" en Reiki, pouvant aller de 1mn minimum à 20mn), ou à légère distance. Le receveur est d'abord allongé sur le dos, puis sur le ventre, et reste habillé, avec une couverture légère le couvrant (sauf s'il fait très chaud!).

Le Reiki est très doux, apaisant, et ne demande aucun effort, tant du receveur que du praticien qui reste toute la séance en méditation afin de pouvoir rester facilement immobile dans chacune des positions des mains.

L'harmonisation par le chant Marie-Louise Aucher® (Psychophonie®)

Le travail peut être individuel au sein d'une séance de sophrologie ou en groupe. Après un "échauffement" du corps ("liquidations" et "activations") apparenté au Do IN et au Qi Gong ainsi qu'aux techniques de chorale pour échauffer la voix, nous allons pratiquer des exercices vocaux adaptés (vocalises et chants ou textes spécifiques à la psychophonie®) afin de faire ressentir à chaque individu ou au groupe les vibrations et les résonances dans le corps, avec toutes les conséquences énergétiques et émotionnelles, les harmoniques de l'être humain dans son entièreté. La voix fait son chemin peu à peu et sculpte l'être dans toutes ses dimensions : l'individu (ou le groupe) trouve ainsi sa voie (après avoir expérimenté sa voix) et l'harmonie se crée en soi et au sein du groupe...Le travail est fondamentalement différent du chant choral et il n'est nul besoin de s'y connaître en musique ou en solfège, ou même de chanter juste! Bien au contraire, tout le monde est accepté! Ce qui importe, c'est le "corps vibrant"!

La cohérence cardiaque (CC)

Tout comme l'harmonisation par le chant, la cohérence cardiaque vise à une résonance physiologique du coeur qui correspond à un équilibre du Système Nerveux Autonome (SNA), sympathique et parasympathique, ayant un impact sur toutes les sphères de l'être humain, physique, énergétique, émotionnelle, mentale...La Cohérence cardiaque correspond à une respiration contrôlée de 6 respirations par minute (inspiration + expiration = 10 secondes) durant une période conseillée optimale de 5 minutes à raison de 3 fois par jour, quotidiennement pour avoir des effets d'harmonisation sur tous les plans. Cela semble simple au prime abord, mais sans logiciel de biofeedback, il est difficile de savoir si on arrive effectivement à cet effet de résonance (que l'on peut comparer à une harmonique musicale). De plus, l'aide d'un(e) professionnel(le) est nécessaire pour arriver à utiliser au mieux cette technique dans le cadre de la gestion du stress, des émotions, de la perte de poids...

Quel choix faire ?

Si la personne ne sait pas trop ce qui lui conviendrait le mieux, le choix peut être fait lors de la première séance ou via un échange questions/réponses avec moi, par mail de préférence. La personne sera alors guidée par mon expérience pour l'orienter vers l’une ou l’autre de ces pratiques en fonction de ses besoins et de son histoire de vie. On peut bien sûr alterner les différentes pratiques au fil des séances, car elles sont complémentaires.

Pour obtenir un résultat optimal, il sera nécessaire de vivre plusieurs séances à un rythme qui sera déterminé lors de la 1ère séance. Selon l'âge, l'objectif recherché et l'histoire de vie de la personne, le nombre de séances requis peut être très variable et peut s'échelonner sur une semaine, un mois, une ou plusieurs années!

Les séances de sophrologie peuvent s'accommoder d'un rythme bimensuel, celles de shiatsu d'un rythme mensuel, ou bien aux changements de saison. Je conseille néanmoins un minimum de 4 séances d'affilée pour démarrer un travail efficace en Reiki (4 jours de suite), suivi d'une 5ème séance rapprochée (une semaine à 15 jours) et ensuite, le rythme peut rejoindre celui du shiatsu.

La cohérence cardiaque demande un entraînement personnel quotidien, et si l'on veut effectuer un travail thérapeutique suivi (phobies, stress), le rythme sera à définir selon la personne et son objectif.

La fréquence des séances d'harmonisation par le chant peut être variable selon que l'on travaille la voix en individuel ou en groupe.